• Les jumeaux de Bergame.

    Arlequin de Degas.

    j'avais hésité à présenter ce pastel au tableau du samedi.  

    " Les jumeaux de Bergame"

     L'histoire de deux frères, arlequins de Bergame, qui arrivant à Paris, s'éprennent de la même femme. Arlequin l'aine  ne se doute pas que sa bien-aimée à un nouveau prétendant mais lorsque, devant chez elle, il entend un musicien lui jouer une sérénade, il attaque intrus, que ne s'avère être nul autre que son frère, Arlequin le cadet.

    Arlequin de Degas.

    pastel sur papier. (45,7/78,7cm)

    annoté et signé en bas à gauche à mon amie Hortense/Degas. collection Hart.

    Dans cinq des sept pastels, Degas montre Arlequin aîné  brandissant  son bâton. et pour exprimer l'ironie du sort qui met aux prise les deux frères, il attire l'attention sur les hanches des actrices travesties qui incarnent les arlequins.

    Ainsi le véritable sujet de œuvre s'avère être un genre de charade bouffonne sur la cour amoureuse et l'amour; et il semble opportun de souligner que, sans doute par sacarsme, l'artiste âgé de plus de cinquante ans, morose d'être demeuré célibataire, a offert ce pastel à sa tendre  amie  Hortense Valpinçon  à l'occasion de son mariage avec Jacques Fourchy ,en 1885.

     

    Source: Edition de la Réunion des musées nationaux Paris 1988.

    A lundi, bon week-end à tous. .

    « Emotion.La Tempête. »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Mars à 01:04

    Je ne connaissais ps du tout... cette peinture bâton levé prêt à découdre.... spécial en effet... merci et bonne fin de semaine et plus, bises

    2
    Vendredi 6 Mars à 03:56
    colettedc

    Originale et unique en son genre, Mireille, cette peinture !

    Beau vendredi et bon week-end,

    Bises♥

    3
    Vendredi 6 Mars à 06:03
    CathyRose

    Je suis nulle en peinture, ce tableau est très original !
    Je sais malgré tout que Degas est le peintre des danseuses, mais que viennent-elles faire, et en nombre, sur ce tableau ...?
    Belle fin de semaine, bisous !
    Cathy

      • Vendredi 6 Mars à 07:23

        Bonjour CathyRose. 

        Edgar Degas ayant assisté aux répétitions, c'est peut-être la raison de la présence des danseuses en arrière plan, sont-elles dans cette scène ou dans une autre je ne peux l'affirmer. Sur autres pastels on retrouve les danseuses.

        Douce journée à toi, bisous.

         

    4
    Vendredi 6 Mars à 07:03

    J'apprécie beaucoup tes explications pour bien comprendre où l'artiste voulait en venir.

    Bon w-end en nous souhaitant un peu de soleil...

    Mireille du sablon

    5
    Vendredi 6 Mars à 07:03

    De Degas, je ne "connais" que les tableaux mettant en scène des danseuses... je ne connaissais pas celui-là... Merci de me le faire découvrir et pour les explications.

    Très bonne journée et gros bisous

    6
    Vendredi 6 Mars à 09:36

    Coucou Mireille,

    Ce fratricide entre frangins est une belle découverte. Je ne connaissais pas ce tableau. Merci pour ces informations.

    Bises et bon vendredi

    7
    Vendredi 6 Mars à 09:55

    Coucou Mireille,
    Je ne connaissais pas, et c'est en effet un peu spécial.
    L'artiste avait un cheminement de pensées un peu "capilotracté" ;-)
    Je ne suis pas certaine que j'aurai apprécié ce cadeau pour mon mariage. 
    Bises et bonne journée

    8
    Vendredi 6 Mars à 10:42

    Moi qui aime Degas, je ne connaissais pas ce tableau ! J'aperçois des danseuses derrière !

    Bisous et bonne journée

    9
    Vendredi 6 Mars à 15:55

    Je découvre ce tableau  de Degas , je ne l'ai pas vu à l'exposition au musée d'Orsay il faut dire que celle - ci était plutôt consacrée à l'opéra .

    Merci pour tes explications sur cette oeuvre 

    Bonne journée 

    Bises 

      • Samedi 14 Mars à 09:47

        Tout comme Jazzy... mais peut-être n'y ai-je pas pris garde dans l'expo.

        Bisous et douce journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :