• Raoul Dufy.

    - En 1911 appelé par le grand couturier Paul Poiret. Il se lance dans la création de motif
     pour les tissus de mode et de décoration


     .

    Il monte une petite entreprise de décoration
     et d'impression de tissus, " La Petite Usine"


    Il y imprime ses premières tentures
     et étoffes qui
    feront la célébrité de Paul Poiret

    Un an plus tard, il est engagé
    par la maison de soieries Lyonnaise Bianchini-Ferrier
    .
    Il  créera d'innombrables motifs d'après ses thèmes favoris
    ( naïades,animaux,oiseaux, fleurs, papillons....)


    - En 1919 ,les couleurs de ses tableaux deviennent plus vives et son dessin plus baroque.



    - En 1920  il se lance dans la lithographie avec Madrigaux de Mallarmé

    Il réalisera pour le Poète assassiné de Guillaume Apollinaire.


    - En 1923 il fait de plus en plus d'aquarelles,
    et travail la céramique  avec le grand céramiste catalan Artiguas
    .

    Jadin d'appartement : baigneuse et Amphitrite.

    Vase aux épis de blé (1924)


    L'oeuvre de Dufy est comme une partition musicale,
    avec ses rythmes,ses tons et ses motifs
    se repondant et s'accordant les uns aux autres.
    Il rend hommage aux compositeurs
    donc il se sent proche.Bach, Debussy et Mozard.
    Il représente fréquemment des natures mortes avec des instruments de musique.


    Le violon rouge (1948)

    Le Violon rouge, Dufy joue sur les équivalence:
    la couleur dominante unifie l'instrument et l'espace reliant
    étroitement la musique et la peinture.
    Ce tableau tend vers le monochrome,
    le violon, la table et la partition blanche
    devenant des signes abstraits.



    Dès 1925, il peint des Cargos noirs, évocation du port du havre
    dont il est originaire.
    Ce thème développé dans les années 30 devient récurrent entre 1946 et 1952.


    Dans Le Cargo noir de 1952, le peintre décrit une scène estivale des bords de mer.

    La tâche noire d'où surgit un cargo traduit l'éblouissement du soleil de midi.


    Pour moi la plus grande oeuvres de Dufy de 1936-1937 ,
    aidé par son frère jean Dufy
    ce sont les 250 panneaux huile sur contre plaqué
    une fresque de 10m.sur 60m
    La Fée Électricité ( 624 m² )
    Réalisé pour le pavillon de l'électricité de l'exposition internationale de 1937.
    La plus grande peinture existante au monde.
    Aujourd'hui visible au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris.

    La Fée Électricité


    Détail

    Détail

    Raoul Dufy peignant
    La Fée Électricité
    dans l'atelier de Saint-Ouen, vers 1937.


    Citation de Raoul Dufy.

    "Peindre, c'est faire apparaître une image
    différente du réel qui a la force de la réalité."

    "Manier des couleurs et des lignes, n'est ce pas une vraie diplomatie,
    car la vrai difficulté c'est justement d'accorder tout cela."

    Mes liens:
    - Chefs-d'oeuvre de l'Art "Grands Peintres De chez Hachette 1966.
    - http://fr.Wikipedia.org/wiki/Raoul Dufy
    - Raoul Dufy . le plaisir ( journal de l'exposition Musée d'Art moderne de la Ville de Paris.)
    - Connaissance des arts (revue Hors Serie n° 382.)



    18 commentaires


  • Le musée d'Art moderne de la ville de Paris
     présente une importante rétrospective de Raoul Dufy.
    Cet artiste, largement représenté dans les collection du musée
    ,notamment par la monumentale "Fée Électricité"
    ( réalisée pour l'Exposition  Internationale des Arts et Techniques à Paris en 1937),
    n'avait pas été montré dans une institution publique
    depuis la mort de l'artiste en 1953.


      Raoul Dufy, né le 13 juin 1877 au Havre,
    est un peintre dessinateur, graveur, illustrateur de livres, créateur de tissus, céramiste, créateur de tapisseries et de mobilier, décorateur d'intérieur, décorateur d'espaces publics et décorateur de théâtre français.

    Autoportait au chapeau mou
    vers 1898


     En 1893,  il suit les cours du soir à l'École municipale des Beaux-Art du Havre
    . Auprès du peintre Charles Lhuillier.
    Très influencé par  Eugène Boudin
     et par l'impressionnisme Claude Monet.

    Les premiers pas de Dufy.

    L'Estacade à Sainte-Adresse. (1902).

    En 1900, il rentre à l'École nationale supérieure des beaux-art de Paris.

    Il peint de scènes de la vie de montmartroise.

    Jeune femme au canapé rose.

    Influencé par le Fauvisme et en particulier par l'oeuvre de Matisse,
     il travail avec Friesz, Lecourt et Marquet.
    Sur des tableau de rues pavoisées de  drapeaux, de fêtes de village, de plages.

    Le 14 juillet au Havre (1905)

    Quai de Paris  (1905-1906)

    En 1908, prenant conscience de l'importance capitale de Cézanne,
    il abandonne le fauvisme.
    Il se rend à L'Estaque, près de Marseille avec Georges Braque.

    Bateaux à quai dans le port de Marseille (1908).

     Il réduit la gamme chromatique à l'ocre et au vert,
    géométrise les formes et se concentre sur un paysage où  des arbres
    s'entrecroisent avec des maisons etc...

    Usine à lEstaque (1908).

    Il s'oriente vers des constructions influencées
     par les débuts du cubisme de Braque et de Picasso.

    En 1910 il réalise les bois gravés pour le Bestiaire d'Apollinaire.

    Le Cortège d'Orphée. Le Paon.

    Le cortège d'Orphèe. La Souris.



                                                                                                                                         ..


    21 commentaires

  • Les barques au repos



    1999
    huile sur papier (55/32)

    La barque que l'on retient au port
    n'apprend pas à naviguer.
    Laissons-la donc prendre le large.

    "Extrait de prendre le large"
    Jean Maër.

    20 commentaires