•  

    Tableau du samedi.

    Deux cerveaux pour nous faire travailler.

    Fardoise donne le thème et Lilou publie  

     Toujours sur le thème:

    je rêve- tu rêves-nous rêvons.

    La ronde des petites Bigoudéne.

     

    Danserons-nous encore la gavotte.

     La gavotte est le parfait symbole de tout ce qu'on ne peut plus faire depuis l'arrivée de la pandémie: nous réunir, nous toucher, nous donner la main, former des chaînes. Vibrer collectivement au son d'une musique, ou d'un chant.

     

    Les petite bretonnes de Pont-Aven  Paul Gauguin .

    Gavotte

     

    Sur ce tableau peint en 1888, le peintre représente trois fillettes dansant la gavotte. Elles forment une ligne serpentine ouverte qui donne au tableau un rythme musical. La tonalité générale de la toile reste impressionniste mais Gauguin tend déjà vers la synthèse. Il joue de la répétition des petites bretonnes. Elles sont dépersonnalisées, portent les mêmes vêtements, les mêmes sabots, la même fleur rouge sur le corsage dans un esprit purement décoratif. A l'arrière plan, le clocher de Pont Aven se dessine sur un ciel rose. "Gauguin considérait qu'un artiste pouvait totalement réinterpréter ce qu'il avait sous les yeux et notamment les couleurs (...) Il y a l'idée que l'intériorité de l'artiste doit se projeter sur la réalité pour faire naître un nouveau monde" explique Ophélie Ferlier-Bouat.

     

     

     


    20 commentaires
  • Rv reflets Mai 1bis  et oui j'ai publier avec une semaine avance.

    RV reflets Mai 1 bis

    Pour revoir mon autre sélection de reflet du mois de Mai  c'est ici.

    Photos période confinement.

    RV reflets Mai 1 bis

     A la sortie de mon lotissement.

    RV reflets Mai 1 bis

    Dans mon jardin Goutte reflet

    RV reflets Mai 1 bis

    A la maison ....on barbouille .

    Voici ma nouvelle participation Annie 54

    Pour voir les autres c'est ici.


    20 commentaires
  •   

    Il est trop triste de savoir que la vie ressemble à un jeu d'échecs, où une seule fausse démarche peut nous obliger à renoncer à la partie, avec cette aggravation que dans la vie nous ne pouvons même pas compter sur une partie de revanche.

    Sigmund Freud (1856 - 1939) 

     

     

    A partir aujourd'hui le 11 mai 2020 .

    Nous sommes en liberté conditionnelle, méfiance le virus est toujours là et on va pas retrouver la vie avant tout de suite .

     Pas de précipitation. Prenez bien soin de vous.

     

     


    19 commentaires