• Milinoù de Kerouat

     

    Petit tour à écomusée des Monts d'Arrée

    A la découverte du patrimoine.

    au lieu dit Moulin de Kerouat  ( Milinoù Kerouat ) 29450 Commana

     

    Milinoù de Kerouat

     1) L'étang ( Ar stang ) aménagé en 1610, étang alimenté par le Stain affluent de l'Elorn.

    Milinoù de Kerouat

    Grace à un bassin de répartition, eau est dirigée soit dans le bief, petit canal de 300m qui alimente les moulins, soit dans son lit origine.

    Avant arriver au moulin nous passons devant un bâtiment.

    2) La Tannerie ( Ar givijerezh )

    Milinoù de Kerouat

     Edifier à Lampaul Guimiliau, elle fut déplacée sur le site de Kerouat en 1976 pour garder une trace de la fabrication du cuir,

    activité florissante dans le Léon jusqu'au 19e siècle.

     

    Rentrons prêt de la porte les tabliers de protections .

    Milinoù de Kerouat

    Et quelques outils dans une vitrine.

    Milinoù de Kerouat

    Une vue ensemble

    Milinoù de Kerouat

     

    Au font les tenailles

    Milinoù de Kerouat

    pour remuer les peaux dans les bacs appelés  "pelain" qui contienne un mélanges de chaux diluer et de sulfure de sodium.

     

    Deux chevalets pour

    ébourrage ou écharnage

    Milinoù de Kerouat

     la peau est placé sur un chevalet coté fleur au dessus.

    Milinoù de Kerouat

    Ebourrage ce fait avec un couteau à deux manches et à lame incurvé non tranchante.

    Un couteau semblable mais à lame très coupante appelé faux, sert à écharnage cette opération permet enlever le reste de chair et de graisse sur la face interne de la peau.

     

    Le rinçage 

    Pour éliminé toute trace de chaux la peau doit être rincé à plusieurs reprise dans des bacs

    Milinoù de Kerouat

    En 1926, la tannerie Albgrall fait installer un tonneau à foulon.

    Ce qui permet une plus grande rapidité dans le brassage et le lavage des peaux.

    Parfaitement débarrassé des ses impuretés la peau est prête à subir le tannage.

    Le tannage

     

    Milinoù de Kerouat

    Dessin trouver sur internet.

    http://lbdeb.free.fr/la_tannerie.html

    Milinoù de Kerouat

    Cette opération à lieu dans des fosses à extérieure de la tannerie.

    Les peaux sont alors trempées dans des bassins contenant le tan, pendant une certaine période. Le produit utilisé peut avoir une origine naturelle (tanin issu de chêne dont on broyait les écorces dans un moulin à tan, ou d'autres essences forestières), ou bien être un produit chimique de synthèse.

    --------------------------------------------------------------------------------- 

    Comment on obtient le Tan

     Ecorçage..

    les chênes ayant 10ans sont écorcés par les Kigners, ou des écorceurs arbres occasionnels ou professionnels.

    La récolte à lieu de mai à juillet à l'aide d'un couteau métallique en forme de gouge.

    La quantité écorce de chêne nécessaire au tannage est considérable. Ainsi à la fin du 19eme siècles 255ha de bois sont écorcés chaque année pour approvisionner les tanneries de la région de Landivisiau. Cette activité altère profondément le paysage par la coupe régulière des arbres des talus. 

    Les moulins à tan

    Une fois récolté dans le Monts Arrée, les écorces étaient broyées dans des moulins à tan appartement à des meuniers ou à des marchands tanneurs.

    Les moulins à tan étaient très nombreux autour de Landivisiau. on en recense 13 à Lampaul-Guimillau à la fin du 18eme siècle. Seul un d'entre eux situé à Lézarazien en Guiclan, a été conservé.

    Le tan.

    Grâce au tanin quelle contient, la poudre d'écorce de chêne ou de châtaignier appelé tan à pour propriété de rendre imputrescibles les peaux en pénétrant leurs pores. Dans le courant du 19eme siècle apparait le quebracho arbre Amérique du sud réputé pour ses propriétés tanniques.

    Vers 1930, les produit de industrie chimique remplacent le tan accélère le processus de tannage.

    ------------------------------------------------------

    Pour ceux qui désirent comprendre le processus de fabrication. 

     voici le lien d'un article sur le tannage activité longue et complexe sur plus d'une année..

     

    Milinoù de Kerouat

    -------------------------------------------------------------------------------------------- 

     

     Eau nous guide jusqu'au hameau de la Famille Fagot..

    Milinoù de Kerouat

    A suivre..

     

     

     ( Toujours en semaine mamie seulement la journée....)

     

     

    « Deux silhouettes grises..Le hameau »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 30 Octobre à 00:26

    Travail d'antan laborieux !! Merci Mireille, bon lundi, bises

    2
    Lundi 30 Octobre à 05:02

    Oui voilà un article bien intéressant , merci Mireille ! .

    Bon début de semaine , gros bisous , escapade , 

    3
    Lundi 30 Octobre à 05:50

    Bonjour dans mon petit matin !

    Un très beau et interessant billet bravo Mireille et merci pour tes explications !

    4
    Lundi 30 Octobre à 06:22

    Une jolie présentation doublée d'explications fort intéressantes qui m'ont beaucoup appris sur un petit coin que je connais mais dont je ne connaissais pas l'histoire. Merci MIreille et bisous

    5
    Lundi 30 Octobre à 08:18
    Claudine/canelle

    Coucou Mireille 

    Il faudra qu'on y retourne !!

    Bel article 

    Bises 

    6
    Lundi 30 Octobre à 09:34

    Une très belle visite et de très beaux reflets sur la première. J'adore

    7
    Lundi 30 Octobre à 12:26

    Merci pour cette intéressante page.

    Ta première photo a des reflets superbes, j'adore !

    Bisous et douce journée.

    8
    Lundi 30 Octobre à 20:28

    ...très intéressant ton article du jour!

    C'était là un travail bien difficile pour ces hommes aussi bien pour le traitement des peaux que pour obtenir le tan.

    Bises du soir,

    Mireille du sablon

    9
    Mardi 31 Octobre à 00:56

    Jolis paysages pour se promener. Merci pour toutes ces explications.

    10
    Mardi 31 Octobre à 13:27

    Coucou Mireille,
    C'est toujours sympa et intéressant de visiter les Eco-Musées, on y découvre la vie d'autrefois, et j'aime beaucoup.
    On découvre aussi des tas d'objets tombés en désuétudes ou certains qui étaient à l'origine de nos objets modernes.
    Merci pour ce partage.
    Bise et bonne journée

    11
    Mardi 31 Octobre à 19:55

    Un billet très complet et bien illustré. Bises Mireille

    12
    Mercredi 1er Novembre à 14:12

    Bonjour Mireille

    Un très bel article très bien illustré et expliqué et qui m'intéresse doublement, moi la Pelaude ...... les habitants d'Eymoutiers, où je suis née, s'appellent les Pelauds ... ceux qui pèlent la peau ... 

    Merci à toi

    Bisous, bonne journée en mode mamie, moi ce sera la semaine prochaine avec mon petit Lenny

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :