• Cathy veut des Fenêtres.

     

     Les fenêtres en ogives témoignent de l'histoire médiévale de ce petit village de Borce..

    Fenêtre à Besant.

    Fenêtre à Germinée Trilobée.

     

    Pour compléter voici d'autres fenêtres de ce joli petit village médiévale.

    Les fenêtres de Borce.

     

     Pour voir les autres participations c'est ici.


    12 commentaires
  • Besoin d'évasion.

    Les fenêtres de Borce.

      

    je vous emmène à Borce 64 dans un petit village des Pyrénées atlantique. 

    Nous sommes toujours dans les communauté de commune du haut Béarn.

    Arrondissement Oloron Saint Marie.

     La commune fait partie de la vallée d'Aspe.

    Le gentilé est Borçois.

     

    Ce bastion Médiéval est l'un des villages les  plus captivants de la vallée.

    La commune présente un ensemble de maisons[des XIVe, XVe, XVIe, XVIIe et XIXe siècles (étables et fours à pain), ainsi que des maisons fortes des XIIIe et XIVe siècles.

    Les fenêtres de Borce.

    La mairie ouvrage défensif de la fin du XIIIeme .

    Seule une porte permet d'y accéder. Présence  de meurtrières, épaisseur des murs supérieur à 1 mètres. 

     

     Les fenêtres de Borce.Les fenêtres de Borce.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans la rue principale,la maison de Bernard de Salefranque, notaire royal sous Jeanne d’Albret.

    Les fenêtres de Borce.

    Demeure du XV se distingue par sa hauteur, son écusson à l'envers, ses fenêtres à meneaux , petite porte en accolade, portail gothique avec écu renversé. Présence de la porte cochère et la porte piétonnière typiques des maisons Béarnaise.

     

    Les fenêtres de Borce.

    Enfin, les fours à pain datent de époques médiévale.

    Les fenêtres de Borce.

    Le lavoir, les fontaines.

     

    A suivre: Pour le thème de Cathy

     Les fenêtres témoins de l'histoire médiévale du village. 

     

     


    19 commentaires
  •  

    Tableau

    Deux cerveaux pour nous faire travailler.

    Fardoise donne le thème et Lilou publie  

    Pour cette semaine .

    La Nature Morte.

    " Les fruits de saison"

    Jean Siméon Chardin.

    Né le 2 novembre 1699 à Paris, mort dans la même ville le 6 décembre 1779, est considéré comme l'un des plus grands peintres français et européens du XVIIIe siècle. Il est surtout reconnu pour ses natures mortes, ses peintures de genre et ses pastels.

    Corbeille de pêches avec noix, couteau et verre de vin. 

    Musée du Louvre.

    Tableau du samedi.

    Corbeille de pêches avec raisin blanc, poire et noix.

    Musée Oskar Reinhart "Am Römerholz"

     

    Chardin peindra à de nombreux reprises des paniers de pêches.

    " lorsque vous cueillez  un fruit ce que nous appelons la fleur, c'est une sorte de duvet argenté. Si vous posez ce fruit sur une table, la lumière, le jeu de reflets des corps qui l'entourent ajoutent alors sa couleur des gris colorés. Enfin, l'atmosphère  dont la couleur est d'un gris azuré, enveloppe toute chose. Et cela fait que les couleurs les plus vives dans la nature, baignent dans un gris liliacés, mais les coloristes subtils seuls voient ces gris épandus sur tout autour de nous, et c'est cette qualité grise que nous reconnaissons les bons coloristes. Un coloriste ,n'est pas celui qui met sur ses tableaux beaucoup de couleurs voyantes; mais c'est celui qui perçoit et fixe sur ses peintures tous les gris colorés..

    Chardin est un de nos plus grands coloristes, parce que c'est celui de nos maîtres qui vit le plus délicatement et sut le mieux rendre les gris délicats produits par la lumière, les reflets et la profondeur de l'atmosphère..

    Source :

    Exposition du Grand Palais 29 janvier - 30avril 1979

    Ministère de la Culture et de la Communication

    Editions de la réunion des musées nationaux. 

     

     

     


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique